Votre panier

Votre panier est vide

Comment le GPS fonctionne-t-il ?

TomTom Education

La science sous-jacente du GPS

Les erreurs induites par l'atmosphère et les erreurs multitrajets

Les erreurs induites pas l'atmosphère
Un vrai signal GPS, passe à travers des particules chargées dans l'ionosphère et ensuite à travers la vapeur d'eau dans la troposphère, et les deux le ralentissent. Ainsi, en même temps que leurs signaux, les satellites envoient également à l'appareil de navigation des informations sur « l'épaisseur » actuelle de l'ionosphère. À partir de là, l'appareil de navigation peut corriger l'erreur de signal.

I = Interférences par des particules situées dans l’ionosphère

II = Interférences par la vapeur d’eau située dans la troposphère

III = Interférences par rebond sur des bâtiments et de grandes constructions

Résultat = un risque d’erreurs des signaux satellites



Les erreurs multitrajets
Les erreurs peuvent également survenir dans la dernière étape du trajet d'un signal GPS entre le satellite et l'appareil de navigation, puisque le signal peut rebondir sur des obstacles locaux, comme des montagnes, avant d'atteindre votre appareil de navigation. Ainsi, le signal met plus de temps pour arriver à votre récepteur que s'il avait suivi une trajectoire directe et le récepteur présume donc que le satellite est plus éloigné qu'il ne l'est en réalité. Il se peut également qu'un signal rebondisse sur un obstacle local pendant que l'autre suit une trajectoire directe vers votre appareil de navigation, et ainsi les signaux ne sont pas en synchronisation avec l'appareil de navigation. Le résultat est connu sous le nom « erreur multitrajets ».

Heureusement, les bons appareils de navigation peuvent en grande partie corriger cette erreur pour qu'elle ne représente pas un problème pour la navigation à des fins civiles.

<<


Veuillez installer Flash Player pour profiter de TomTom.com

Vous devez installer Flash sur votre navigateur.

Obtenir Adobe Flash Player